Contributions de Xavier Bourgine

[Critique]
artiste

L’art contemporain à l’épreuve du sociétal

Le palais de Tokyo présente jusqu’à janvier une exposition tout en légèreté. Pour se laisser porter par l’apesanteur, il faut certes d’abord surmonter sa peur des araignées qui ont été les petites mains de cette Carte blanche à Tomás Saraceno, mais le charme poétique opère dès la première salle. Néanmoins, à travers ses œuvres originales, l’artiste…