Décodeurs360 est une plateforme d’information participative qui entend offrir un espace de réflexion et de débat. Dans ce but, nous avons pris plusieurs résolutions qui tiendront lieu de principes immuables pour garantir la qualité des articles publiés :

Tribune pour toutes les idées

Toutes les idées à débattre sont les bienvenues sur ce lieu d’échanges.

Rédactionnel critique mais sans parti pris

Nous proposons une information claire et objective dans le respect des idées. Tous les articles sont publiés en conformité avec notre éthique professionnelle. Nous ne publions pas ceux qui enfreignent la loi. Vérité, Rigueur, Intégrité, Équité et Imputabilité seront les clefs de voûte de notre plateforme.

Accueil et publication de vos articles

Accueillir, Participer, Échanger, Mutualiser ; ces maîtres-mots forgeront nos débats.

Notre équipe éditoriale sera à la disposition de tous ceux qui souhaiteraient entrer en contact avec elle, pour tout questionnement ou soutien technique rédactionnel.

Sont exclues, toutes critiques visant les personnes

Seuls le poids des mots et l’apport des idées nous intéressent.

Pourquoi avoir créé Décodeurs360 ?

Aujourd’hui, il nous semble que l’information est orientée, déformée, charcutée. L’extrême pluralité des sources, bien que nécessaire, mène au tiraillement de l’esprit voir à la confusion. Une aubaine pour les idées reçues.

Nous avons parfois l’impression de revenir à une époque de dictature de la pensée, où penser seul, intelligemment, était impossible, encore moins en exprimer le fond. À une époque où l’on supprimait physiquement les différences.

Notre société est sur le chemin du retour à des pratiques longtemps abolies : la délation, l’acharnement, l’intolérance. Et cela nous est intolérable.

Libérons la parole. « Monsieur l’abbé, je déteste ce que vous écrivez, mais je donnerai ma vie pour que vous puissiez continuer à écrire. » Bien qu’il semble que Voltaire n’ait jamais écrit cela, et que nous le devions à Evelyn Beatrice Hall, nous voulons faire de cet adage célèbre notre raison première. Si l’on fait taire l’opposition, nous lui donnons une raison d’exister. Si nous débattons avec elle, nous nous donnons la possibilité d’établir la vérité.

Les dix devoirs du journaliste :

  1. Respecter la vérité, quelles qu’en puissent être les conséquences pour lui-même, et ce, en raison du droit que le public a de connaître la vérité.
  2. Défendre la liberté de l’information, du commentaire et de la critique.
  3. Publier seulement les informations dont l’origine est connue ou les accompagner, si c’est nécessaire, des réserves qui s’imposent ; ne pas supprimer les informations essentielles et ne pas altérer les textes et les documents.
  4. Ne pas user de méthodes déloyales pour obtenir des informations, des photographies et des documents.
  5. S’obliger à respecter la vie privée des personnes.
  6. Rectifier toute information publiée qui se révèle inexacte.
  7. Garder le secret professionnel et ne pas divulguer la source des informations obtenues confidentiellement.
  8. S’interdire le plagiat, la calomnie, la diffamation, les accusations sans fondement ainsi que de recevoir un quelconque avantage en raison de la publication ou de la suppression d’une information.
  9. Ne jamais confondre le métier de journaliste avec celui du publicitaire ou du propagandiste ; n’accepter aucune consigne, directe ou indirecte, des annonceurs.
  10. Refuser toute pression et n’accepter de directives rédactionnelles que des responsables de la rédaction.

Selon la charte de Munich