Contributions de Christine Sourgins

[Tribune]
Banksy : le coup de com du siècle

Banksy démasqué

Voilà une de ces affaires dont les médias raffolent, au point d’éclipser la Nuit Blanche : l’auto-destruction d’un tableau de Banksy, à l’issue de sa vente chez Sotheby’s à Londres.  « La petite fille avec un ballon rouge »  (une reproduction d’un graff en peinture acrylique et aérosol) a glissé à l’intérieur de son cadre, découpée en lambeaux par une…

[Tribune]
Versailles : patrimoine et art contemporain

Patrimoine et Art contemporain

A l’heure où certains pratiquants du Street-art, comme Stéphane Moscato, prennent conscience que : « Les élus et les architectes se sont aperçus que nos fresques étaient un atout pour attirer de nouvelles populations dans certains quartiers. Nous mettons des pansements de couleur et, en un sens, nous participons au déplacement de certaines personnes en servant les…

[Tribune]
Art contemporain au Palais-Royal

La Burénisation de l’espace public

A l’échelle de la ville était une manifestation du Ministère de la Culture pour la mise en valeur de l’art urbain. Un « street-artist » avait donc été invité à dialoguer avec la cour d’honneur du Palais-Royal, dont Daniel Buren, qui, depuis plus de 30 ans, emplit le vide à coup de colonnes tronquées. Cette initiative a mis…

[Tribune]
Vue des remparts de Carcassonne barriolés de cercles jaunes concentriques

Ciblée par l’Art contemporain

Des cercles jaunes concentriques sur les remparts de Carcassonne… pour célébrer les vingt ans de leur inscription au patrimoine mondial par l’Unesco ! Peinturlurer la Cité d’un jaune chantier en forme de cible, n’est guère heureux vu les attentats ambiants. C’est le  Centre des monuments nationaux (CMN) lui-même qui est à l’origine de cette intervention…

[Critique]
Un hall gris envahi par d’étranges toiles de tégénaires géantes

L’art contemporain, un capitalisme de l’engagement

Neïl Beloufa est un jeune artiste « lancé »,  nominé au Prix Marcel Duchamp en 2015, sollicité par les biennales,  présent dans de nombreuses collections, dont celles du centre Pompidou ou du MoMA. Un artiste d’art contemporain bien comme il faut, qui, au Palais de Tokyo, réalise « plus qu’une exposition, c’est un monde »…

[Tribune]
Une architecture étrange barriolée de damiers blanc et rouge émerge derrière un bois au bord de l’eau

L’art de payer moins d’impôts

Après un François Hollande lyrique qualifiant la fondation Vuitton de « morceau d’humanité », les journalistes sont revenus sur les conditions de réalisation de cette œuvre de l’architecte Frank Ghery dans le Bois de Boulogne. Le projet ne respectait pas la charte des Bois, le Plan Local d’Urbanisme n’y autorisant pas de construction de plus d’un niveau,…

[Tribune]
Une tribune d’un stade portant un grand drapeau portant l’image d’un tee-shirt portant l’image de la Joconde

L’art de la mobilité

Les œuvres d’Art contemporain, sont souvent éphémères, voire jetables, montées et démontées suivant leur protocole, elles voyagent sans arrêt autour de la planète ou dans les banlieues, cet « art citoyen » devant créer du lien social. De plus en plus, c’est tout l’art, y compris l’art ancien, patrimonial, qui est traité comme un produit…

[Tribune]
À gauche, une cérémonie d’hommage aux victimes du 13 novembre 2015. À droite, le _Bouquet of Tulips_ de Jeff Koons.

Les fleurs du mal

En novembre 2017, l’ambassade des États-Unis et la mairie de Paris avaient annoncé le don du Bouquet of Tulips de Jeff Koons, un cadeau payant. Koons ne donnait que l’idée ; à charge pour la Ville de financer sa réalisation. Des mécènes se sont réunis et l’œuvre serait en cours de réalisation en Allemagne (bonjour…

[Tribune]
de Vinci dans l'art contemporain

De l’utilité de l’art contemporain pour fourguer de l’art ancien douteux ?

La presse nous a conté une belle histoire, le 15 novembre. Il était une fois un Léonard de Vinci rarissime, la seule toile du maître italien encore aux mains d’un collectionneur privé. Elle avait traversé les siècles, totalement inaperçue : c’est dire si les experts de nos aïeux étaient nuls. A tel point qu’en 1958…